Un banquier espagnol interdit d’exercer pour pratiques litigieuses

  • AFP le 17/01/2011 à 10:55

Espagne : interdiction d’exercer pour le directeur général du géant bancaire Santander

Le directeur général du géant bancaire espagnol Santander, Alfredo Saenz, le 24 mars 2009
© AFP/Archives  Shaun Curry

Le directeur général du géant bancaire espagnol Santander, Alfredo Saenz, a été condamné par le Tribunal suprême espagnol à une interdiction d’exercer la profession de banquier et à huit mois de prison avec sursis, a affirmé lundi le quotidien El Mundo.

Cette condamnation, qui sera rendue publique « dans quelques jours », concerne une affaire remontant à 1994, époque où M. Saenz présidait Banesto, une filiale de Santander.

L’actuel numéro deux de Santander (dont le numéro un et président est Emilio Botin) est accusé d’avoir autorisé le dépôt d’une fausse plainte contre des clients afin de récupérer des crédits impayés.

Cette plainte avait conduit à l’interpellation de trois personnes qui avaient alors passé quelques jours en prison, explique El Mundo.

M. Saenz a été condamné en appel par le Tribunal suprême à une peine de huit mois de prison avec sursis, à une amende et à une « interdiction spéciale d’exercer la profession de banquier », selon El Mundo.

Cette décision durcit le jugement rendu en première instance par un tribunal de Barcelone, précise El Mundo.

L’action Santander réagissait lundi matin par une baisse de 1,41% à 8,37 euros vers 09h50 (08h50 GMT) à la Bourse de Madrid en baisse de 0,87%.